Parodies vidéo sur le SEO : Linkdex Stories

Dans la série « vu sur Twitter et mérite bien un billet », voici une parodie mêlant SEO et Matrix…

Sur une idée originale de Linkdex, l’équipe a réalisé une suite à sa première animation « My Name is Zeus » où l’on découvrait une sympathique parodie (mais néanmoins sentant le vécu :P) d’un SEO manager qui se prend pour Dieu (megaloSEO ? :D) :


Continuer la lecture de « Parodies vidéo sur le SEO : Linkdex Stories »

Amazon Mp3 Downloader : Liens expirés

Pour la réponse sur les liens expirés, rendez-vous directement au paragraphe intitulé Problème Amazon Mp3 Downloader : Liens Expirés

Dans ce billet, découvrons la gestion manuelle des fichiers via une manipulation sur la page de l’iPhone dans iTunes.

J’active la gestion manuelle et je teste avec des fichiers audio Mp3 que j’avais déjà sur mon PC (datant au moins de la période de webradio de Witamine…). Aucun problème, ça fonctionne ! Il ne reste plus qu’à trouver de la musique à y mettre.

Chouette c’est mon anniversaire, cela tombe plutôt bien 😀

Un logiciel spécifique d’Amazon  pour télécharger les mp3 achetés

J’écoute alors quelques titres afin de confirmer mon achat. A ce moment, apparaît une publicité pour un groupe via Amazon ! Pourquoi ne pas acheter là bas, CD comme mp3 ?
Amazon a développé un logiciel intitulé Amazon Mp3 Downloader permettant de gérer les téléchargements simplement une fois les achats terminés.

Voici les étapes pour utiliser ce logiciel :

  • Choix des mp3
  • Ecoute des morceaux (les extraits sont un peu courts mais vous pouvez toujours rechercher le morceau sur Internet)
  • Ajout au panier d’albums entiers
  • Ajout au panier de titres mp3 uniquement
  • Commande… validée !

« Merci de votre achat, etc. le téléchargement se lancera automatiquement sinon cliquez ici… » C’est un fichier .amz qui se charge automatiquement avec le Amazon Mp3 Downloader lorsque celui-ci est déjà installé sur votre ordinateur… sinon ouvrez le fichier avec le Amazon Mp3 Downloader (qui se trouve, sous Windows > Démarrer > Tous les Programmes, dans l’élément intitulé « Amazon »).

Le téléchargement se lance et on peut suspendre ou reprendre le téléchargement à tout moment (très pratique)… sauf que :

  • A ce moment là, c’est une connexion 56k ou presque… et donc le téléchargement est très lent (trop lentement ! enfin pour le logiciel surtout…)
  • Le nombre de titres est conséquent, je ne télécharge jamais mais quand je le fais je ne fais pas semblant !!
  • Mon ordinateur est configuré sur la mise en veille automatique au bout de 20 minutes et cela ne suffira pas pour tout télécharger, mais j’ai déjà oublié ce détail car il est tard et je vais me coucher avant la fin des téléchargements…

Résultat des téléchargements ?

Oh ben le lendemain matin je viens voir où en sont les téléchargements des mp3, surtout que le Amazon Mp3 Downloader propose par défaut d’ajouter à la bibliothèque iTunes et / ou Windows Media Player les titres mp3 téléchargés… et là… le PC est en veille.

Je le rallume et les téléchargements semblent figés.

Je relance les téléchargements grâce à la superbe application qu’est l’Amazon Mp3 Downloader sauf que j’obtiens quand mêmes des erreurs dont un gros message d’alerte : « Liens Expirés »…

Premier réflexe : « cliquez sur l’aide » c’est ce que me dit le message d’erreur donc je m’exécute… J’atterris sur la page d’aide Amazon mais rien sur le sujet des liens expirés ou des problèmes liés au « téléchargement qui n’est plus disponible »… Erf.

Je regarde si quelqu’un a déjà eu le même problème que moi, en vain. Ou presque : ils conseillent d’appeler la hotline Amazon.

Problème Amazon Mp3 Downloader : Liens Expirés

Je regarde donc sur l’aide Amazon comment les contacter et je tombe sur un service de rappel automatique très bien foutu.

Je demande à être rappelée dans les 5 minutes, ce qui est quasi le cas (vers 17h30 en début de semaine. Je tombe sur un certain Julien D.

La conversation peut au choix être enregistrée, je choisis ce mode et me voici en train d’expliquer mon problème au technicien très très aimable que j’ai au bout du fil.

Je recommande donc vivement cette hotline. J’ai eu quelqu’un de très patient vu le nombre de commandes que j’avais fait et de compétent. En fait seuls les membres de l’équipe hotline d’Amazon pour les téléchargements de mp3 sont habilités à vous aider pour ce problème de téléchargement expiré. En effet, le lien n’est valable qu’une seule fois (pour des raisons de sécurité évidentes) et lorsque cela fait trop longtemps que le lien a été sollicité sans terminer le téléchargement, le lien expire et il devient impossible de l’utiliser.

Mais ce n’est pas grave, appelez la hotline via amazon.fr et le technicien réactivera les liens expirés pour que vous puissiez de nouveau relancer les téléchargements depuis « Votre compte ». Vous pouvez vérifier dans « Vos commandes » (bouton jaune/orangé) en cliquant sur le numéro de la commande vous aurez le détail et la possibilité de re télécharger soit tous les titres d’un seul coup soit un à un.

Il est possible que le technicien vous fasse désinstaller puis installer de nouveau le Amazon Mp3 Downloader en cas de plantage.

Sachez enfin que parfois le navigateur Google Chrome « n’est pas toujours compatible » dixit le technicien. Il lui préfère l’utilisation de Internet Explorer (même si nous avons aussi testé Mozilla Firefox) pour réaliser les téléchargements.

En effet l’application de téléchargement de mp3 d’Amazon.fr doit se « lier » au navigateur en cours, il vaut donc mieux n’avoir qu’un navigateur ouvert et éviter les conflits d’application 😀

Si toutefois vous replantiez de nouveau via une fausse manip ou une erreur, vous pourrez rappeler le service après-vente, ils ne rechigneront pas à vous aider de nouveau et à réactiver les liens de téléchargement.

Si toutefois vous souhaitez en savoir plus sur le téléchargement de MP3 sans DRM directement sur le site d’Amazon notamment si vous ne parvenez pas à télécharger les morceaux que vous venez d’acheter ou sur la page d’aide de l’Amazon Mp3 Downloader.

 

Parce qu’un service compétent ça fait plaisir ! Ca valait bien un petit billet 🙂
(oui je sais j’ai des problèmes de riche :p)

Un Quality Rater peut-il déclasser un site ? Comment ne pas être pénalisé ?

Vous serez notamment intéressés par cet article si votre site a été pénalisé et que vous cherchez à comprendre le rôle des Quality Raters. Ou aussi si vous avez effectué une demande de réexamen et que celle-ci n’a pas fonctionné, que vous avez en vain parcouru les Consignes de qualité pour les webmasters…Google chérit les sites dits naturels pour que son moteur reste bien évalué, utilisé et donc rentable via Adwords 😀

Disclaimer : Finalement, quand il y a matière à poster c’est agréable de partager de l’info avec vous. Cependant, je tiens à préciser, je n’ai pas vérifié à fond mes sources, je compte donc sur votre esprit critique. Après, ce que j’en ai retiré m’a paru suffisamment cohérent pour que je vous en parle quand même.

Nombre de référenceurs tremblent (ou pas) devant l’éventualité qu’un Quality Rater vienne dézinguer leurs sites… Mais dézinguer comment au juste ? Déclasser de quelques positions ? Marquer comme indésirable ? Blacklister ? Ils ont donc le pouvoir de positionner ou déclasser les sites sur Google ? C’est ce que nous allons tenter de voir grâce à un article récent de Jennifer sur son blog Pot Pie Girl qui nous en dit davantage sur, d’une part, qui sont les Quality Raters et, d’autre part, sur ce qu’ils sont capables de faire dans les SERPs. Morceaux choisis.

Qui sont les Quality Raters ?

Search Quality Raters.

Le terme Search Quality Raters désigne ceux qui scrutent les résultats organiques de Google. Il y en a pour traiter de nombreuses langues . Il y en a aussi pour d’autres types de services mais attardons-nous surtout sur l’aspect SEO 😉

Les Quality Raters existent depuis au moins 8 ans ! (ce n’est donc pas nouveau et le modèle s’améliore certainement au-fur-et-à-mesure)

Google outsources this job to outside companies and those outside companies hire independent contractors to do the work.

Le géant de Mountain View fait donc appel à des prestataires/partenaires externes qui eux-mêmes peuvent faire appel à des indépendants.

Les entreprises, en partenariat avec Google, qui embauchent les Search Quality Raters sont notamment :

  • Lionbridge,
  • Leapforce,
  • Butler Hill

Le poste est désigné par le terme : internet assessor ou Search Engine Evaluator. Et bien sûr ce type de poste est déjà bien convoité 😀

A Lionbridge, ils recrutent encore pour la France 😀

Exemple de poste :

Lionbridge Rater Program is an opportunity for all types of people to earn money and assist in achieving the main objective of the program: the continuous improvement and quality of internet search capability. To achieve this, we have a search relevance program management team based at our European solution center in Ballina, Ireland who manage a Global Rater Team of over 4,500 people.

On apprend là que l’équipe des Quality Raters est globalement constituée de 4 500 personnes dirigées depuis l’Irlande.

The Rater role involves evaluating results of a web search, for appropriateness to search query input. Participants will be required to provide their opinion of the result displayed based on a set of guidelines we provide. (…)
Interested candidates must first successfully complete an exam before being accepted into the Rating Program.

Environ 160 questions théoriques et pratiques sont posées aux candidats. Leur performance est mesurée par le nombre d’URL qu’ils traitent par heure. Un mot clé + URL à contrôler leur sont fournis. Le minimum semble être de 30 URL à vérifier par heure. A priori ça paie bien mais on ne peut pas cumuler ce travail plus d’une année sans faire une pause de 3 mois d’intervalle minimum.

Chez Leapforce, il y a même des postes de QR a priori pour Google Maps ? :

Using your familiarity of your local geographic region, along with your keen analytical research skills, as a Map Quality Analyst you will help improve and evaluate internet-based mapping data. You will analyze and annotate text and graphical routing instructions, providing suggestions for improved routes where appropriate. You will possess a strong record of evaluating visual data. Your feedback and analysis will help improve a product that delivers information to millions of users.

Un autre poste de Quality Rater pour la Belgique est encore disponible chez Leapforce :

This is an opportunity to evaluate and improve search engine results for one of the world’s largest internet search engine companies.

Search Engine Evaluators will need to combine a passion for analysis with an understanding of various online research tools. Applicants must be detail oriented and have a broad range of interests.

Ideal Search Engine Evaluators will possess the following skills

  • Have in-depth, up-to-date familiarity with Belgian social culture, media, and web culture
  • Excellent comprehension and written communication skills in French and English
  • Broad range of interests, with specific areas of expertise a plus
  • University degree or equivalent experience (degrees in-progress are acceptable). Advanced degrees a plus
  • Excellent web research skills and analytical abilities.
  • Ability to work independently
  • Possess a high speed internet connection (DSL, Cable Modem, etc.)

Search Engine Evaluators provide feedback on search engine results by measuring the relevance and usefulness of web pages in correlation to predefined queries, by providing comparative analysis of sets of search engine results and various other techniques.

Et c’est là qu’on peut aussi se rendre compte que les QR se diversifient… On trouve aussi des « Social Search Engine Evaluator » pour les US. dont les compétences sont sensiblement les mêmes que celle du QR belge à part quelques notions sociales (haut niveau sur Twitter, Gmail, Google products) :

Social Search Engine Evaluators will need to combine a passion for analysis with an understanding of various online research tools. Applicants must be detail oriented and have a broad range of interests.

Ideal Social Search Engine Evaluators will possess the following skills

  • Have in-depth, up-to-date familiarity with American social culture, media, and web culture
  • An avid user of Twitter with a high level of proficiency
  • Avid Gmail user with a Google profile
  • Experience with other Google products is preferred
  • Excellent comprehension and written communication skills in English
  • Broad range of interests, with specific areas of expertise a plus
  • University degree or equivalent experience (degrees in-progress are acceptable). Advanced degrees a plus
  • Excellent web research skills and analytical abilities.
  • Ability to work independently under minimal supervision
  • Possess a high speed internet connection (DSL, Cable Modem, etc.)

Le poste de Quality Rater en France par Buttler Hill

Le rôle du Search Quality Rater

Les QR comme on peut les appeler, décident si le mot clé est pertinent par rapport à ce qu’un internaute qui recherche une info voudrait savoir, faire ou aller voir. Sinon ils peuvent marquer l’URL comme indésirable ou peuvent faire des commentaires à propos de cette URL.

Important to mention: A Rater is allowed to rate a url as BOTH spam AND as being relevant.

Important Take-Away: Since these raters are typically “normal” users of Google, first impressions of your url count BIG TIME.

Attention alors à la première impression que donne l’URL puis la page…

Les Quality Rater ont aussi la possibilité de voir avant et après l’application d’un algo Google et de déterminer si le résultat est toujours pertinent après l’avoir vérifié.

Le Google’s Engineering Director, Scott Huffman affirme qu’un Quality Rater ne pourra pas affecter directement vos positions dans les résultats de recherche. Rien ne nous empêche de penser qu’il y a une corrélation forte entre le travail du Quality Rater et ce qui arrive finalement à l’URL, une sorte de « flag » dans le système qui permettrait d’identifier particulièrement certaines URLs. En cela, je suis totalement d’accord avec Jennifer.

Ce qui devient plus ennuyeux c’est la performance qui est demandée aux Quality Raters qui vont donc devoir regarder très rapidement votre page pour un mot clé donné. En effet pour 30 url par heure ca fait 2 minutes par URL… Si pour obtenir une notation de 3 étoiles le Quality Rater est obligé de passer à 50-60 URL/heure, il n’a plus que une minute à passer sur votre URL et encore au pas de course ! Alors imaginez ce que cela peut donner avec des pages plus denses… longue à charger etc. 😀 (oui je pose des smileys partout, je suis censée en interpeller certains !). D’autre part, seule la 1ère impression semble compter et suffire à leurs employeurs. C’est certainement déjà un bon moyen d’élaguer !

Que savent-ils faire ? Sur quoi sont-il testés ?

D’après la fiche de poste de Lionbridge, ils ne sont pas censés être des férus de nouvelles technologies, mais surtout savoir surfer sur l’Internet et être capable de lire et rédiger parfaitement en anglais et une bonne connexion…

  • Reading and writing in English is a mandatory requirement for program participation
  • Proof of English competency in some locales will be requested, e.g. English Certificate
  • For cultural and historical awareness purposes, you must be resident in the country for 5 consecutive years
  • You should be familiar with using both Internet browsers and content, and have access to a computer with a high-speed internet connection
  • You need to be motivated to apply your knowledge in a way that improves the browsing experience on the Web
  • You must be a mature person capable of managing your time to spend 10-20 hours per week in rating various online services and software
  • You can be a college student, teacher, retired person, on-line shopper, stay-at-home parent or professional from any field

Ils doivent regarder ceux qui se positionnent pour une requête donnée mais ne peuvent pas le faire pour chaque requête effectuée après un espace (recherche en temps réel) car ce n’est tout simplement pas humainement faisable.

15% or more of searches each and every month are NEW phrases that have never been searched for before.

D’autre part, la simple façon dont l’algo classe les résultats peut provoquer de tels changements dans la réaction des Quality Raters que cela peut affecter plein d’URL y compris celles de eeux qui ne sont pas vérifiées par un Quality Rater…

Les bonnes pratiques pour passer l’épreuve du Quality Rater

Jennifer donne une liste d’éléments à garder en tête pour ne pas se faire « remarquer » par un Google Quality Rater :

1. Accept what you cannot change

2. Be proactive

3. Check Your Snippets

4. Evaluate Intent and Be Relevant

  1. Il n’y a pas grand chose à faire contre des humains. Ils ne sont pas des webmasters car Google référence des pages pour le grand public !
  2. Etre sûr que son site donne une bonne impression et ne pas le regarder comme un marketer… mais comme un consommateur. Le concept de naturel est toujours présent !
  3. Vérifiez vos snippets sur les mots clés que vous ciblez : indique-t-il au visiteur que vous ciblez que c’est bien cette page qui correspond ? Est-ce réellement le cas ?
  4. Mettez-vous à la place de celui qui effectue une recherche sur le mot clé que vous visez et demandez-vous ce que vous vous attendriez à y trouver. Votre page est-elle pertinente en ce sens ?

Jennifer termine en nous rappelant que c’est souvent un job à mi-temps pour des personnes qui souhaitent arrondir leurs fins de mois en travaillant de la maison. Ils se moquent donc un peu de ce qu’il adviendra aux pages qu’ils traitent. Ils font juste leur boulot avec une part d’incertitude.

 

Jennifer a aussi fait un post très complet sur Comment Google réalise des mises à jour avec une vidéo précise et concise l’illustrant (que vous pouvez retrouver en top vidéo sur la droite au moment où j’écris ces lignes).

Trouvez les posts cachés…

Le défi du jour si vous l’acceptez, sera de retrouver les posts cachés que le panda, votre serviteur SEO, a posté entre les mois de mars 2011 et novembre 2011 (entre deux bambou-partys !).
Si vous avez un peu de mal, voici quelques indices pour vous aider dans votre démarche :

  • Le panda a été particulièrement actif entre mars 2011 et novembre 2011 sur Twitter.
  • Vous n’avez rien vu venir dans vos flux RSS depuis mars
  • Un billet annoncé en mars annonçait la publication à venir de billets que vous ne voyez toujours pas sur le blog
  • Il y a probablement des posts cachés tels des easters eggs quelque part sur Witamine.com
  • Info ou intox ? « Il y a une rumeur qui traîne comme quoi Radio Witamine reprendrait du service. »
  • D’autres indices sont sans doute planqués dans Google+
  • Quelques pistes aussi sous les boîtes de Bamboo Shoots de votre revendeur asiat du coin !

Comment ça fake concours ?? :))

Tout ça pour dire que le panda ne sait plus quoi poster sur ce blog avec tous les super pro du SEO WH, BH, PH et autres… Peut-être se mettre au catch et passer par dessus la 3ème corde ??

Quelques conseils pour sécuriser vos données personnelles

Je ne vais pas vous faire l’apologie de la sécurité sur Internet car cela pourrait faire l’objet d’un blog dédié et je ne suis pas experte sur le sujet. Je me contenterai d’anecdotes sur la sécurité maintes fois rencontrées…
En réalité, je m’attacherai surtout ici à lister les éléments les plus agaçants que je rencontre suffisamment pour que cela me décide à écrire à ce propos notamment dans les mails et sur les réseaux sociaux. (Ah vous aussi ? vous compatissez ? :D)

Sachez que s’intéresser à la sécurité de votre ordinateur, de sa connexion et de vos comptes d’utilisateur n’est pas réservé au spécialiste sécurité internet de votre boîte/de votre quartier ou voisinage/de votre hébergeur/vos enfants/votre meilleur ami doué « en informatique » etc.

Quels risques si je surfe sans faire attention ?

Au départ, je veux simplement savoir si je peux consulter mes mails en toute sécurité…

Je tombe sur des chaînes envoyées par mes amis et la famille…
Vous verrez tout de suite le ridicule de la situation en lisant cette image :

chaine-email

Un des risques c’est que dans les chaînes de mails circulent des documents en .pps (ou encore.exe ou .zip) contenant des « virus » cachés dedans qui vous infecte à votre insu et reste planqués suffisamment longtemps pour que vous ne vous aperceviez pas que cela vient de vos propres mails ! Evitez de transférer les emails sans en avoir vérifié la véracité/sécurité.

Soyez prudents, ne cliquez jamais sur les liens des mails sans être sûrs d’où vous allez atterrir.

Là encore les images sont souvent désactivées, idem parfois pour les liens car les logiciels vous protègent du danger potentiel, mais vous les avez désactivés car cela est trop contraignant… Prendre le temps de configurer une bonne fois pour toute son logiciel pour qu’il vous prévienne que quand cela est nécessaire peut vous faire économiser du temps et des formatages de disque pour cause de virus…

Vérifiez vos sources en allant directement sur le site en question.

Si vous n’êtes pas certain que l’information est correcte vous avez plusieurs moyens de la vérifier rapidement. Vous allez sur Hoaxbuster par exemple qui sera capable de vous dire si le contenu de votre mail est un canular (« hoax« ), une rumeur ou si c’est la vérité. Vous pouvez aussi copier coller une partie du mail dans un moteur de recherche pour voir si quelqu’un d’autre a déjà eu un doute sur le contenu de ce mail, a déjà recensé ce mail comme spam etc.

Le risque vient de l’intérieur

L’autre risque est que la plupart du temps quasi « tout le carnet d’adresse des destinataires » est visible lors du transfert par mail de la blague de l’année… Essayez d’éduquer vos contacts et demandez-leur de vous mettre en copie cachée (champ Copie cachée invisible ou « Cci: »).
Si parmi les contacts figure un spammeur potentiel ou un inconnu, celui-ci pourrait bien usurper votre identité, vous envoyer d’autres mails non sollicités par la suite, vous écrire directement alors que vous ne voulez pas être dérangé.

Autre cas envisageable : vous prêtez votre ordinateur et cette personne n’est pas au fait des bases de sécurité minimales alors que vos données confidentielles sont sur cet ordinateur.

S’organiser et prévoir les risques

Prévoyez plusieurs emails différents est certes plus compliqué à gérer et plus long à configurer mais cela permet notamment de séparer les mails à caractères confidentiels ou ceux contenant des données sensibles comme la banque et les paiements sur internet (impôts, divers achats) des mails des amis pouvant contenant des pièces jointes douteuses…

Vous pouvez par exemple regrouper sur votre @hotmail où tous vos contacts MSN vous envoie déjà les dernières blagues de Martine fait du SEO avec les abonnements newsletters qui vous pollue la vie…

Détecter les arnaques : Je tombe aussi sur le gars le plus malheureux du monde qui essaie de m’arnaquer

Si vous ne connaissez pas Croque-Escrocs dont Julia Brandeau est à l’origine, je vous invite à savourer ces recueils d’arroseurs arrosés que vous trouverez dans le dossier sur le SCAM c’est quoi ?. J’y définissais ce qu’est ce spam nigérien visant à vous soutirer de l’argent en vous faisant miroiter un héritage en contre-partie. Ce type d’arnaque a bien évolué depuis avec des versions où l’argumentation de type spam est moins flagrante et où les mails sont plus ciblés aux personnes utilisant vraiment le service vanté dans le mail… D’ailleurs notez que vous recevrez d’autant plus de spams ciblés que l’on peut récolter d’informations à votre sujet sur Internet ou sur l’activité de votre entreprise etc. Pour détecter le SCAM, vérifiez vos sources comme précédemment expliqué.

Comment savoir si je reçois des faux e-mails (ou autre type d’hameçonnage / phishing) ?

Ceux-là nous inquiètent moins depuis quelques temps. En effet nos logiciels de messagerie ou navigateurs sont maintenant capables de déceler les faux sites/emails pour nous (et nous empêche de nous servir de notre cerveau ?)… Ayez toujours la conscience de vous demander si vous êtes bien sur le site où vous croyez être…

Sachez que les techniques employées pour vous nuire regorgent d’imagination… Cela part des faux logiciels antivirus, qui ont été eux-mêmes créés par celui qui a déployé le virus qui vous tourmente, jusqu’aux pages qui exploitent les onglets de votre navigateur couplés à votre inattention afin de vous faire croire que vous êtes bien sur la page de votre compte en banque (on appelle cela le tab-jacking)… Je ne vais pas détailler non plus ce qu’est un honeypot, Google vous le dira et comme je vous le disais, je ne serai pas exhaustive en matière de sécurité informatique

On a changé la page de démarrage de mon navigateur

Vous avez probablement croisé le lo.st ou autre fausse page de démarrage se basant sur d’autres moteurs comme Google… Ces services squattent vos pages de démarrages ou celles de vos proches sans que personne ne s’offusquent car « cela n’empêche pas d’aller sur Internet » et/ou « c’est trop compliqué à enlever ».
En attendant cela permet de stocker des informations sur ce qu’une personne possédant cette page de démarrage a l’habitude de rechercher…

Vous n’en avez pas ? Vous êtes sûrs ? Vérifiez votre page de démarrage et regarder l’URL de la page qui s’affiche, si elle vous est inconnue ou vous semble bizarroïde vous faites probablement l’objet d’un changement involontaire ou encore piratage de page de démarrage. J’en ai déjà parlé dans le cas des fausses 404 dues à l’installation de vmn toolbar. Ces parasites profitent d’une installation sollicitée pour s’incruster dans votre navigateur. Ce fut souvent le beurre d’applications comme les convertisseurs PDF et autres logiciels de retouche d’image gratuites. (tiens puisqu’on en parle, la plupart des applications gratuites ont forcément quelque chose à y gagner…)

Lisez bien toute la page et recherchez les cases cochées par défaut afin de ne pas vous faire arnaquer. J’ai encore vu récemment des gens pester sur Twitter à propos de Mc Afee s’installant sans leur demander… En parallèle ils avaient installé le player Adobe Flash en réalité responsable de cette installation. Même si la démarche n’est pas louable, la case à décocher pour ne pas installer Mc Afee était présente et il fallait penser à tout lire avant de cliquer sur télécharger (pensez aussi à scroller jusqu’en bas de la page pour vérifier que des éléments n’y sont pas cachés).

Puis je veux aller sur mes sites préférés / Facebook

Pour toutes ces raisons précédemment évoquées vous devez faire un effort et vous initier aux bases de fonctionnement des sites que vous visitez fréquemment. Vous ne devez pas prêter votre compte en prévention des méconnaissances possibles de cette personne en termes de sécurité…

Mes données personnelles à disposition de tous, mon ordinateur à disposition des vandales

Pour conclure, la présentation suivante démontre à plusieurs reprises que l’on peut en apprendre beaucoup sur vous (+ que ce que vous ne pensiez) et surtout beaucoup trop parfois (l’heure à laquelle vous n’êtes pas chez vous, votre nom + adresse postale, combien de temps vous êtes absents et à quelle distance vous serez de votre domicile…)

Si vous voulez savoir ce qu’on peut apprendre sur vous, commencez par taper votre Prénom+Nom dans Google.fr et pour encore plus de détails: 123people.fr

Qu’est-ce qui m’a énervée aujourd’hui au point de pondre ce billet ?

Il s’agit de toutes ces applications qui vous rendent soit disant service, à qui vous confiez (du mot « confiance ») vos identifiants pour qu’ils se connectent à votre compte pour vous fournir une information. Certes très pratique puisqu’elle vous économise du temps mais qu’est-ce qui vous dit que les données ne sont pas collectées en vue d’une utilisation à votre insu ?

L’application du jour : « Je vais fouiller tout votre compte Twitter/Facebook et vous donner toutes les informations dont vous rêviez, pour cela quel est votre mot de passe ? »

La suite pourrait être : « Merci beaucoup grâce à votre compte je vais pouvoir spammer sans avoir besoin de fabriquer un faux profil avec des faux amis car je vais utiliser les vôtres ! » Bien entendu, tous les profiteurs de ce genre ne déclarent pas leurs bases de données à la CNIL

La paranoia excessive n’est pas non plus la solution mais pour certains c’est comme s’ils confiaient directement les clés à leur cambrioleur…