.htaccess avec l’option Multi domaines OVH

ou encore Comment faire une redirection sans www vers www, ou Comment rediriger vers l’URL canonique.
Réponse éditée : c’est possible mais avec beaucoup d’acharnement et de rigueur dans la rédaction de votre htaccess. En supprimant un « ! », la redirection fonctionne enfin !! merci @devfr, voici le code qui a fonctionné :

RewriteEngine On
RewriteCond %{HTTP_HOST} ^example.com$ [NC]
RewriteRule ^(.*)$ http://www.example.com/$1 [L,R=301]

Je vous laisse tout de même le reste du post au cas où vous ne trouviez pas la rédaction de votre htaccess et que vous vouliez une alternative…

 

Contexte

Voici dans quelles conditions la solution proposée à la fin de ce post peut fonctionner :

  • Un hébergement mutualsé chez OVH avec option multi domaines.
  • example.com qui pointe en multi domaines vers le répertoire de l’hébergement principal, grâce au tutorial multidomaines dont je vous avais déjà parlé.

Ce tuto, d’ailleurs très bien expliqué, indiquait qu’en suivant les recommandations (normalement) les .htaccess fonctionnaient sans souci. Et après de nombreuses heures infructueuses, j’ai envie de vous répondre le classique : « Ou pas ! » 😀

 

Exemple de redirection traditionnelle

Les instructions de redirection 301 habituellement placées dans le fichier .htaccess du répertoire d’arrivée semble ne pas fonctionner avec l’option multi domaines d’OVH :

RewriteEngine On
RewriteCond %{HTTP_HOST} ^example.com$
RewriteRule ^(.*) http://www.example.com/$1 [QSA,L,R=301]

PS : oui j’ai utilisé des alternatives dont avec ou sans / etc. 😀

 

Utiliser PHP comme alternative au .htaccess qui ne fonctionne pas

Après quelques recherches de solutions sur les forums OVH et les forums de référencement ou de rewriting, j’ai fini par adopter une solution de « remplacement »…
Pour résumer en 2 liens :

  • En suivant le poste de CyrilleB sur Webmaster-Hub (multidomaines : URL non transparent/), on arrive à : example.com et www.example.com qui pointent vers le répertoire voulu du multi domaines.
  • J’ai voulu rediriger vers l’URL canonique (c’est-à-dire l’URL sans www vers les www). Pour cela , j’ai suivi la solution PHP de Pipo sur les forums d’OVH (forcer www des multidomaines OVH (mutu))…
    J’ai donc du aller éditer le fichier index.php de mon phpBB pour y insérer les lignes de redirection :

Pour la postérité voici le screen de la solution :
php au lieu de htaccess

 

Une solution qui fonctionne mais bancale…

Bancale car même si example.com redirige vers www.example.com, la redirection ne fonctionne que pour la racine…
Par exemple, si je tape example.com/test je ne suis pas redirigée vers www.example.com/test

 

Alors certes des solutions existent… Mais c’est un peu complexe alors qu’un simple htaccess aurait fait l’affaire.
Si toutefois vous aviez trouvé une solution viable… N’hésitez pas à la partager, je complèterai ce billet.

 

 

Pour info : le htaccess fonctionne bien pour le domaine principal de l’hébergement. L’ajout des lignes de redirections dans ce fichier htaccess du www principal n’a pas abouti non plus…

Tynt Insight : Ajouter la source lors d’un copier-coller (JavaScript)

Ces temps-ci il est trendy de parler de protection des droits d’auteur, pour ne citer qu’un exemple, je vous renvoie à l’explication de Hadopi.
Toujours utile et dans la catégorie « Anti-copie du contenu sur le web« , voici comment ajouter une mention supplémentaire à votre article (ou simple contenu de page web) lorsque celui-ci est copié par l’internaute.

 

Exemple de site ajoutant du contenu lors d’un copier-coller

Voici un exemple de site où lorsque vous copiez-collez du contenu, des éléments de copyright sont ajoutés en plus dans votre presse-papier (clipboard) : http://www.miamiherald.com/2010/08/07/1766177/requiem-for-a-child-and-common.html

Si on copie-colle cette portion de texte :
copie-colle-texte

Voici ce que l’on obtient en collant la même portion de texte dans le bloc-notes :
copie-bloc-notes

 

Pourquoi faire ?

Si vous ne faites pas attention, vous avez vite fait de recopier le copyright si vous copiez-collez de grandes portions de textes. Cela est aussi bien pratique pour se souvenir qu’elle est la source de l’article (même si en copiant un paragraphe dans Google vous l’auriez retrouvé…)

 

Comment récupérer le script

Il s’agit d’un JavaScript, il vous suffit donc d’aller sur la page employant le script, d’afficher le code source et de récupérer les lignes du code correspondantes.

 

Tynt Tracer, se prémunir contre la copie

Il existe aussi des services en ligne, qui vous fournissent le code à insérer sur vos pages afin de rajouter le copyright lors du copier-coller.
C’est le cas pour Tynt Tracer dont Christophe Logiste fait une présentation détaillée sur son blog.
Le quotidien Wired.com utilise Tynt Tracer.

 

Objectifs financiers des outils anti-copie

Sur un article de Cnet, on apprend même que le « business model de Tynt est le même que Bit.ly à savoir dégager des tendances de ce qui est copié, des analyses très utiles pour les éditeurs ».

 

Plugin WordPress

Il existe un plugin WordPress pour Tynt cependant le JS ne fonctionnera pas sur des blogs hébergés sur WordPress.org et Blogger.com

 

Comment bloquer Tynt Tracer lors du copier-coller ?

Et sinon il existe une extension pour bloquer Tynt si vous utilisez Chrome ou même Safari 😀
Une méthode manuelle pour éviter l’intrusion de Tynt est d’ajouter une ligne au fichier host de votre PC, toutes les indications sur le sujet sur lifehacker.com.

 

Tynt Tracer en video

En voici la présentation vidéo (anglais) :

Et une démo (en anglais) :

Autre exemple (toujours en anglais) :

Ce qui m’intéresse le plus dans cet outil serait de pouvoir évaluer ce qui est le plus copié en termes de webanalytics. Comme l’outil est gratuit, je ne vais pas me gêner pour tester ces prochains jours sur quelques sites. Sinon Tynt se targue d’améliorer votre référencement avec ce système.

Si vous testez aussi, ça m’intéresse 😀
Ouvrir un compte gratuit Tynt Insight

Edition du 23 août : Eric Dupin avait rédigé un article intéressant sur la duplication et la reproduction illicite de contenu avec quelques solutions envisageables.

 

Test de Tynt

J’ai testé Tynt, très rapide à mettre en place, juste l’email et un mot de passe à saisir et vous êtes invité à configurer le marqueur à mettre en place sur votre site.
Une fois configuré, vous copiez-collez le script JS délivré le plus haut possible dans votre code source afin qu’il soit actif au plus tôt lors du chargement de la page.
Ensuite, vous n’avez plus qu’à attendre quelques jours pour voir sur les rapports ce que les internautes copient en priorité sur votre site.
Tynt prévoit même de pouvoir désactiver ses propres copies :
tynt-off

Drupal sur OVH mutualisé : register_globals

Pour ceux qui rencontreraient un problème de register_globals à ON lors de l’installation de Drupal sur un hébergement OVH mutualisé :

Register_globals ON : Drupal + OVH

register_globals is enabled. Drupal requires this configuration directive to be disabled. Your site may not be secure when register_globals is enabled.

Drupal logo

 
Pour régler ce souci, il faut créer un fichier htaccess dans lequel vous placerez les lignes suivantes :

##Register globals off##
SetEnv REGISTER_GLOBALS 0

Uploadez ensuite le fichier à la racine de votre espace FTP.
L’erreur correspondante aura disparu à condition que ce soit le seul problème détecté à l’installation…

 

Bonne drupalisation ! 😉

Google Androïd SDK

Voilà en fait ce que Google préparait depuis le temps qu’on entend parler de Google Phone dans la blogosphère… Il s’agit en fait de Google Androïd, une plateforme libre et gratuite pour mobiles sur la base de Linux.

Google Android SDK Phone

Plus d’infos sur le site officiel de Google Androïd :
http://code.google.com/android/.

Les réactions sont assez disparates. Pour le moment, le projet est vu comme une alternative libre et solide à Windows Mobile et Symbian (sans parler d’Apple et son iPhone). Mais certains sont déjà en train de penser aux répercussions que peut avoir l’insertion d’un tel projet en France. Impatience et inquiétude à la fois… Wait and see.

Pour propulser ce projet, le buzz c’est le concours organisé par Google avec 10 millions de dollars à la clef répartis en plusieurs prix. Un certain nombre de logiciels ont déjà été développés mais le concours permet de s’ouvrir à une communauté de développeurs qui pourront enrichir le panel des logiciels existants.
50 gagnants seront donc désignés fin mai 2008.

>> Communiqué du projet Android sur le site officiel de l’Open Handset Aliance <<.

La petite histoire du rachat de la société Androïd par Google en 2005 sur NetEco.

A noter que la fondation LiMo fondée en 2006 partage des membres avec le groupe Google.

En attendant voici quelques vidéos proposées par Google pour découvrir le SDK (Software Development Kit) :

  • Quelle belle coiffure Sergey :p

     

  • Un jeu de Sudoku sympa et Skypop (services pour mobiles nouvelle génération)

     

  • 3 vidéos présentant la plateforme Androïd pour les développeurs.

     

  • L’Androïd de Google ne fait pas peur à Steve Ballmer de Microsoft qui en parle pour le moment comme d’un effet de buzz, un simple « communiqué de presse »

     

Le CEO de Symbian commente qu’il ne s’agit juste que « d’une nouvelle plateforme mobile sous Linux parmi 25 autres existantes ».

On remarque que Google a notamment comme partenaires : T-Mobile, HTC, Qualcomm et Motorola.

On pourra compter utiliser un premier Google Androïd Phone après l’été 2008.

Picsengine version 3 : preview

Picsengine, est un script de galerie photo développé en PHP, flash et Ajax par Michaël Villar (aka nem), le tout avec un design attrayant.

Picsengine version 3 Galerie Photo en flash

Si vous ne connaissez pas encore Picsengine, vous pouvez découvrir l’interface actuelle de Picsengine ainsi que l’interface d’administration (login : demo, pass : demo).

Pour ceux qui connaissaient déjà Picsengine, la version 3 est en préparation et Michaël a publié des captures de la version 3 que vous pouvez voir sur son blog vous pourrez aussi découvrir la liste des nouvelles fonctionnalités de Picsengine 3.

preview Picsengine version 3

Voir la preview de la version 3 de Picsengine

Nouveautés :

  • interface customisable
  • choix entre le redimensionnement des miniatures à la volée ou la personnalisation des miniatures
  • diaporama plein écran
  • affichage des miniatures sous forme de grille
  • possibilité d’utiliser le clavier pour naviguer

Ce que Picsengine faisait déjà :

  • interface d’administration en Ajax
  • gestion d’albums à plusieurs niveaux
  • nommage des photos avec une description
  • édition de photo en ligne (rogner,dimensions)
  • import de photos et modification automatique
  • génération de flux RSS personnalisés