Category

Emission

Category

Loïc Le Meur a présenté hier, le mardi 9 décembre 2008, la 5ème édition de l’événement Le Web’08 regroupant les grands acteurs du web y compris Google, Microsoft, MySpace et même Facebook.

Le créateur de Seesmic, la plateforme de micro-vlogging (micro-blogging par vidéo), s’investit toujours dans un contexte rendu difficile par la crise mondiale.

Vidéo du Web08 par PresseCitron

Le Panda remercie Eric Dupin pour la prise d’ambiance d’avant le mot d’ouverture de Loïc et Géraldine Le Meur :

Un nouveau statut, l’auto-entrepreneur, permettra à partir de janvier 2009, aux personnes qui le souhaitent de se mettre à leur compte et de lancer une activité en parallèle de leur travail actuel (ou simplement d’entreprendre).

Extrait du Guide du portail de l’auto-entrepreneur :

« Devenir auto-entrepreneur présente de nombreux avantages sociaux, déclaratifs et fiscaux.
En résumé, l’auto-entrepreneur est affilié à la sécurité sociale et valide des trimestres de retraite. Il s’acquitte forfaitairement de ses charges sociales et de son impôt sur le revenu uniquement sur ce qu’il encaisse.

S’il n’encaisse rien, il ne paie et ne déclare rien. Grâce au système de versement libératoire, il peut calculer très facilement son prix de revient.

De plus, l’auto-entrepreneur n’est pas soumis à la TVA ni à l’impôt sur les sociétés et il est exonéré de taxe professionnelle pendant trois ans à compter de la création de son activité.

Enfin, l’auto-entrepreneur qui créé son activité est dispensé d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS) ou au répertoire des métiers (RM), il n’est pas tenu de publication au journal officiel, dés lors qu‘il a opté pour le régime du versement libératoire des cotisations sociales, et il lui suffit de se déclarer sur Internet ou auprès du centre de formalités des entreprises (CFE). De même, la cessation d’activité est soumise à des formalités simplifiées auprès du centre de formalités des entreprises. Comme les charges sociales et les impôts sont réglés au fur et à mesure du chiffre d’affaires réalisé, vous ne devez rien à la cessation de votre activité. »